UPR report de 30 jours de l’élection du prochain Bureau national

  15 Novembre 2017
  899 vues
0 commentaire">   0 commentaire
UPR report de 30 jours de l’élection du prochain Bureau national

Communiqué du Bureau national de l’UPR : report de 30 jours de l’élection du prochain Bureau national


Dans le cadre du 4e Congrès triennal, le Bureau national de l'UPR a proposé, comme il l’avait déjà fait lors du 3e Congrès, une réforme des statuts, afin d’améliorer la transparence et la représentativité interne du mouvement.
Depuis le Congrès précédent, le nombre d’adhérents de l’UPR est en effet passé de 4 800 à 29 200, soit une multiplication par 6 en trois ans. Pour tenir compte de cette très forte croissance du nombre d’adhérents, ainsi que de la proportion croissante de femmes parmi ceux-ci, le Bureau national sortant a proposé de porter, dans les nouveaux statuts, le nombre de membres du prochain Bureau national de 19 à 58 et de poser le principe que l’un des deux sexes devrait représenter au moins 25% de ses membres (le pourcentage d'adhérentes étant actuellement de 24%).
Avec une instance de direction portée à 58 personnes (dont 29 titulaires et 29 suppléants), l’UPR restera à un niveau encore nettement inférieur au nombre de membres des instances de direction de certains autres grands partis politiques.
La réforme de ces statuts a été soumise aux votes des adhérents depuis le vendredi 10 novembre 2017 et est toujours actuellement en cours.
Dans une optique de simplification, et afin de minimiser les coûts d'huissier de justice payés par les adhérents, le Bureau national a aussi souhaité rassembler en un seul scrutin cette réforme des statuts et l'élection des nouvelles instances dirigeantes, en précisant que chaque liste devrait comporter 58 noms (dans le cas où la réforme des statuts était adoptée par le Congrès) ou 19 (dans le cas où elle serait rejetée). Telle est d'ailleurs la présentation qui a été faite par la seule liste déposée à ce jour.
Suite aux informations que nous avions diffusées, un seul adhérent, M. Stéphane de Boer, s'était fait connaître comme souhaitant déposer une liste. Nous l'avions dûment averti de ces nouvelles dispositions, dès le 26 septembre, à savoir que sa liste devrait compter 58 noms si la réforme des statuts était adoptée.
Or il est apparu, 48 heures avant l’heure limite de dépôt des listes, qu'un autre adhérent, M. Patrick Ramirez (adhérent dans les Pyrénées Orientales), qui ne s'était pas fait connaître auparavant, nous a contactés en indiquant qu'il souhaitait lui aussi déposer une liste pour l'élection au Bureau national. Dûment informé à cet instant de la réforme des statuts, il a estimé qu'il n'avait matériellement pas le temps nécessaire de réunir le nombre de membres suffisants.
Pour tenir compte de cette situation, le Bureau national de l'UPR, veillant au droit et souhaitant ne laisser aucune place à l’ambiguïté et au doute quant à l'élection du prochain Bureau national, a décidé :
  • de poursuivre uniquement le vote des adhérents concernant la réforme des statuts ;
  • de surseoir au vote du prochain Bureau national ;
  • de proposer au prochain Conseil national, qui se réunit le 17 novembre, de reporter ce vote du prochain Bureau national d'une durée d'un mois franc, afin de laisser à M. Patrick Ramirez, déjà informé depuis 15 jours, ou à tout autre candidat, tout le temps nécessaire pour présenter une liste selon les modalités exposées précédemment ;
  • si le Conseil national l'approuve, de reporter ainsi au 17 décembre à 20H00 la date limite de présentation des listes pour le prochain Bureau national et de procéder à l'élection du prochain Bureau national par voie électronique entre le lundi 18 décembre 18h00 et le vendredi 29 décembre 18h00 (soit 12 jours francs), afin de pouvoir proclamer les résultats le 30 décembre 2017.
Par conséquent, les votes actuels concernant l'élection du Bureau national sont déclarés nuls. Les votes concernant la réforme des statuts sont déclarés valides et le scrutin se poursuivra jusqu'à sa clôture, le samedi 18 novembre à 18h. Les personnes ayant déjà voté n’ont donc aucunement besoin de voter à nouveau ; leur vote pour la réforme des statuts a bien été pris en compte.
L'espace de vote vient d'être modifié en ce sens.
Le Congrès du dimanche 19 novembre consistera en la proclamation des résultats du vote relatif aux statuts.
Nous prions nos adhérents de nous excuser pour la gêne occasionnée, mais nous préférons que l'organisation de nos scrutins – qui sont surveillés par un huissier de justice - ne souffre d'aucune contestation.

Sources :