Une fuite confirme que les tireurs d’élite de Kiev étaient mandatés par l’opposition

  05 Mars 2014
  2330 vues
0 commentaire">   0 commentaire
Une fuite confirme que les tireurs d’élite de Kiev étaient mandatés par l’opposition

L'enregistrement qui suit prouve que des snipers qui ne provenaient pas du gouvernement ont œuvré à Maidan en s'attaquant aux deux camps (stratégie du chaos). Ce que l'enregistrement ne dit pas c'est que l'Union européenne devait sûrement être au courant de tout cela puisque nous savons maintenant que des mercenaires étrangers ont été envoyé pour appuyer le coup d'état.

Russia Today indique d'ailleurs que 300 mercenaires supplémentaires ayant travaillé en Afghanistan et en Irak seraient arrivés en Ukraine ces derniers jours. Si c'est bien le cas, dans quel but sont-ils venu ? Tour porte à croire que l'empire n'en a pas fini avec l'Ukraine...ni avec la Russie. Les provocations iront probablement crescendo jusqu'au point de rupture. Fawkes 

 

RT: 



Un dialogue entre le ministre des Affaires étrangères de l'Estonie, Urmas Paet, et le chef de la diplomatie de l'Union européenne, Catherine Ashton, confirme que les tireurs d'élite à Kiev ont été embauchés par l'opposition.






Des fonctionnaires du Service de sécurité ukrainien ont intercepté une conversation téléphonique dans laquelle les politiciens ont échangé leur opinion sur les développements récents en Ukraine.






Lorsque qu'ils aborde l'utilisation de la force lors des manifestations, Paet fourni des informations confirmant les rumeurs selon lesquelles les snipers ont été embauchés par les dirigeants actuels de Maidan.



Selon le ministre de l'Estonie, les preuves qu'on lui a montré confirme que les manifestants et les policiers ont été tués par les même tireurs d'élite (Ndt: même trajectoires et même munitions entre autre).



« Il est inquiétant de constater que la nouvelle coalition ne veut pas enquêter sur la question et il devient cette fois évident que derrière les tireurs d'élite se trouve des gens de la nouvelle coalition , et non [ Viktor ] Ianoukovitch , " a-t-il ajouté.



"Je pense que nous devrions mener une enquête [ ... ] . C'est intéressant ", a déclaré Mme Ashton surprise.



Puis l'estonien note qu'il s'agit d'un " facteur très irritant" qui " Discrédite la nouvelle coalition dès le départ», dit-il.



L'appel est intervenu après que le ministre estonien des Affaires étrangères se soit rendu à Kiev le 25 Février, alors que des affrontements violents entre les manifestants et les forces de sécurité ukrainienne avaient lieu.







__________________________________________________________



Source(s) : RT, le 05.03.2014 / Traduction : Fawkes News / Relayé par MetaTV(metatv.net)