La Chine devient le deuxième vignoble mondial, devant la France

  28 Avril 2015
  28031 vues
1 commentaire">   1 commentaire
La Chine devient le deuxième vignoble mondial, devant la France

En 2014, la Chine est devenu le deuxième vignoble au monde, a annoncé lundi l'Organisation internationale du vin (OIV). L'Espagne reste première, mais la France est désormais troisième. Les Français doivent-ils s'inquiéter ?

 

“Zut alors !* La Chine a maintenant un plus grand vignoble que la France”, titre le quotidien anglais The Daily Telegraph. L’année dernière, la Chine a consacré 799 000 hectares à la culture de la vigne – et le vignoble français seulement 792 000 hectares. “C’est suffisant pour faire recracher de dégoût aux Français leur sauvignon blanc”,s’amuse le journal.

 

Depuis l’an 2000, l’Europe “a réduit sa surface de vignoble pour améliorer la qualité et la productivité”, note le Telegraph. Entre 2008 et 2011, le continent a ainsi perdu 94 000 hectares par an. Depuis quinze ans, le vignoble chinois est passé de 3,9 % à 10,6 % de la surface mondiale de vigne, alors que le vignoble français a reculé de 11,5 % à 10,5 %. Les Chinois utilisent l’expertise étrangère, et notamment française, pour améliorer leurs techniques. Et “de nombreux jeunes Chinois ont voyagé à l’étranger pour apprendre l’art [de la vigne]”.

 

Cependant, la France reste “le plus gros producteur de vin dans le monde, avec 47 millions d’hectolitres en 2014. La France tire aussi plus d’argent de la vente de vin à l’exportation que n'importe quel autre pays dans le monde, avec plus de 7,7 milliards d’euros par an.”

 

Les producteurs français n’ont peut-être pas beaucoup de soucis à se faire, si l’on en croit un article du site Quartz, paru le 22 avril, qui rapportait que Ning Gaoning, la PDG de Cofco, plus gros producteur de vin de Chine, a récemment admis que ses vins n’étaient “pas terribles”. Et, si la Chine est un des plus importants marchés du vin au monde, la qualité de ses produits s’améliore trop lentement pour pouvoir concurrencer les vins étrangers, en particulier français, bien qu’ils soient vendus à des prix très élevés, estime Quartz.

 

Lire aussi : 

Un deuxième vigneron bio poursuivi en justice pour avoir refusé de polluer

 

 

Sources :

  • qsr

    même le vin en France n’est plus terrible
    on va vers l’uniformisation