Devant le Parlement européen, Nigel Farage dénonce la «véritable» ingérence : celle de George Soros

  15 Novembre 2017
  1220 vues
1 commentaire">   1 commentaire
Devant le Parlement européen, Nigel Farage dénonce la «véritable» ingérence : celle de George Soros

  
Pour l'ancien chef du UKIP, les enquêtes sur les Paradise Papers ou sur l'ingérence supposée de la Russie pourraient avoir été commanditées par l'Open Society Foundation. L'ONG exerce en tout cas un lobbying intense auprès des décideurs européens.

L'eurodéputé britannique Nigel Farage a encore mis les pieds dans le plat ce 14 novembre 2017 au Parlement européen de Strasbourg. Le fondateur du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP) a dénoncé l'influence à Bruxelles du milliardaire américain d'origine hongroise George Soros et de son réseau d'ONG chapeauté par sa fondation Open Society (OSF). «Son influence, ici à Bruxelles, est absolument extraordinaire», a-t-il ainsi lancé dans son temps de parole imparti, réclamant l'ouverture d'une enquête. A l'appui de son assertion, le flamboyant élu eurosceptique, avance que l'OSF serait le principal bailleur de fonds de l'enquête sur les Paradise Papers.

 
 

George Soros has spent billions in the EU to undermine the nation state. This is where the real international political collusion is.

 

Nigel Farage rappelle également qu'au Royaume-Uni, la commission électorale a ouvert début novembre une enquête sur un hypothétique financement offshore, voire précisément russe, de la campagne en faveur de la sortie du pays de l'Union européenne. La décision a fait suite à la requête d'un parlementaire britannique travailliste, Ben Bradshaw. Or, toujours d'après l'ancien dirigeant du parti UKIP, ce même Ben Bradshaw est en lien... avec la fondation de George Soros.

Lire la suite de l'article sur Russia Today

Sources :

  • Bonjour Carlos

    Salut Tepa,je t’ai envoyé la vidéo de Garage à ce sujet fournie par le compte YouTube de ITV,tu pourrais la rajouter ici.