La Nouvelle Chronologie Matricienne (récentisme) : l’âge d’or chrétien médiéval contre la Rome isiaque

  12 Mai 2015
  5971 vues
36 commentaires">   36 commentaires
La Nouvelle Chronologie Matricienne (récentisme) : l’âge d’or chrétien médiéval contre la Rome isiaque

La Nouvelle Chronologie Matricienne défend l’hypothèse que 1000 ans fictifs furent inventés entre la conversion de l’empereur Constantin, et la dernière croisade, soit l’âge d’or chrétien médiéval ; et ce afin de cacher la vraie cause de la décadence de Rome, un retour à une société matriarcale, sur le modèle de la plèbe, des étrusques, des crétois, ou de la civilisation égyptienne… dotée d'un clergé féminin et d'une royauté matrilinéaire, sous la protection d'Isis.

Lire Les Mystères d’Isis, source de Vie : religion matricienne et inversion judéo-chrétienne ?

L'Eglise invente le Moyen-Âge

Voici donc le scénario hypothétique probable de la véritable histoire de la christianisation de l'empire romain, pour restaurer l'ordre patricien déchu, légitimer la nouvelle religion impériale judéo-romaine, et cacher le retour "décadent" au matriarcat...

Le récentisme est la réévaluation de l'histoire officielle, qui a toujours été dictée par les souverains, pour servir leurs objectifs politiques. L'histoire officielle se fonde essentiellement sur l'étude de textes supposés authentiques, dont on sous-estime les composantes mythiques. Que cela soit la royauté romaine, l'Egypte antique, ou la Chine ancienne, aucune civilisation n'est épargnée par les falsifications de l'histoire. Ce qui nous concerne ici, c'est ce qu'il s'est réellement passé entre la chute de Rome (476) et la Renaissance (1492), ou plus précisément entre la conversion de Constantin (4e siècle) et la dernière croisade (13e siècle). Le récentisme se base sur : les calculs astronomiques, l'étude des monnaies (numismatique), l'évolution des arts, des sciences, des technologies, et de l'architecture, et la détection de faux documents (ex : le copier-coller de chronologies dont on a juste décalé les dates et les lieux, et modifié les noms). Si certaines périodes sont fictives, cela ne signifie par que tous les événements sont fictifs, mais qu'ils peuvent être mal datés (post-datés ou anti-datés).

SOURCESRévisionnisme récentiste : le patriarcat, une histoire récente inventée par les Jésuites ?

CRISE MONÉTAIRE - IIIe siècle ap-JC : la pénurie d'or. L'essor économique de l'empire romain s'appuie sur l'exploitation des mines d'or mais aussi des trésors d'or des peuples conquis. Malheureusement, ces ressources s'épuisent. Où est passé l'or des romains ? La crise monétaire est amplifiée par une crise de l'endettement (usure). Les empereurs trichent avec les réformes monétaires successives. Et les faussaires se multiplient. Le moyen-âge verra la disparition quasi-totale du système monétaire (retour au troc). Les rares monnaies "médiévales" sont des faux de piètre facture, produits ultérieurement, parfois en quantités industrielles. Les monnaies-or ne réapparaîtront qu'avec Saint Louis, s'il a existé. Et l'économie européenne ne reprendra son essor d'antan que sous la Renaissance, avec l'or ramené des Amériques.

Lire Un vide archéologique de 1000 ans, monnaies falsifiées, roman-romain, dynasties fictives…

DES ROMAINS EN AMÉRIQUE ? L'empire romain, qui maîtrisait la technologie de la vapeur, l'horlogerie astronomique, la perspective, les architectures les plus sophistiquées (barrages, aqueducs, citernes, et dômes géants), qui avait déjà des comptoirs en Inde et en Chine... cette civilisation avancée connaissait déjà très probablement le continent américain. Si les vikings l'ont fait, Rome l'a aussi déjà fait, ce qui semble confirmé par de nombreuses découvertes archéologiques (ex : la tête romaine de Tecaxic-Calixtlahuac, trouvée  au Mexique dans une tombe précolombienne). L'Europe aurait-elle réellement attendu plus de 1000 ans pour renflouer son économie avec l'or américain ?

La Rome matricienne

Lire Qui sont les matriciens ? La plèbe sans père de Rome, révoltés contre les dieux du patriciat usurier

DÉCADENCE DES MŒURS & FÉMINISATION DE LA RELIGION Au IIIe siècle ap-JC, l'empire romain manque d'éclater à cause de dissensions morales et religieuses. Officiellement, à cause de l'avènement du christianisme. Officieusement, à cause de l'émancipation des femmes, qui met fin à la dureté des mœurs patriciennes de la République (509 à 27 av-JC). Dès les débuts de l'empire, les empereurs assouplissent progressivement le droit des femmes, ce qui déstabilise la famille patriarcale : abolition du pouvoir absolu du père (droit de vie ou de mort sur sa maisonnée) et de la répression sexuelle (mise à mort des adultères), mariage consentant égalitaire, droit des mères sur leurs enfants, héritage matrilinéaire, explosion des divorces et des adultères, sexualité et conception hors mariage, disparition du mariage, et donc du père. Rome retourne à des mœurs matriciennes, comme la plèbe, l'Egypte, et les anciennes civilisations égéennes : sans père ni mari, mais pas sans oncles. La plèbe matricienne vénérant les divinités pré-olympiennes, le culte des déesses-mères orientales se développe avec force : Isis, Artémis d’Éphèse, Cybèle ou Magna Mater, la mère des dieux... A la fin du IIe siècle ap-JC, Isis devient la protectrice de l'Empereur et de l'Empire.

SOURCE : La vie quotidienne à Rome à l'apogée de l'Empire, par Jérôme Carcopino, 1939.

Lire Le secret des 10000 noms d’Isis, ou la généalogie matriarcale des reines de l’Egypte totémique

SOL INVICTUS vs ALLAT (IIIe siècle) : Certaines parties de l'empire font sécession et retournent au matriarcat originel, tel Palmyre en Syrie, désormais dirigé par la reine Zénobie, et vénérant désormais au sommet de son panthéon les 3 déesses arabes Allat, Manat et Uzza. Pour réunifier l'empire, Aurélien invente une nouvelle religion à partir d'Apollon et de Mithra : Sol Invictus, le Soleil Invaincu, né le 25 décembre (solstice), un proto-christ, auréolé comme lui. Il reprend par les armes le royaume de Palmyre et impose à tout l'empire la nouvelle religion, qui se superpose aux autres sans les faire disparaître. C'est une religion qui vise surtout les militaires, et forme ainsi une caste militaro-religieuse.

Lire : Paganisme matriarcal : les 3 déesses-mères de l’Arabie pré-islamique, Al-Uzza, Allat et Manat

SOL INVICTUS vs ISIS (IIIe siècle) : Sol Invictus s'est retrouvé en concurrence avec Isis. Le premier est vénéré par les militaires, la deuxième est vénérée par les patriciens décadents, devenus matriciens comme la plèbe pré-olympienne. Les militaires, nostalgiques de l'ancien ordre patricien, l'ont restauré en subordonnant la déesse-suprême au nouveau dieu solaire. Ainsi, la déesse de vie qui régnait avec son fils Horus, ne devint plus que la mère mortelle de Dieu...

Lire La Vierge Noire chrétienne, survivance d’un culte païen matriarcal pré-aryen : Isis, Artémis, Belisama

L'ARABIE ROMAINE MATRIARCALE ÉCRASÉE PAR L'ISLAM : Comme la Syrie, la Jordanie romanisée connaît un retour au matriarcat : c'est la civilisation nabatéenne de Pétra, qui élèvera tous ses temples romains (voir Indiana Jones et la Dernière Croisade) aux déesses arabes pré-islamiques Allat, Manat, et Uzza, ainsi qu'à leur fils Dusharah (messie?). A La Mecque, dans son temple de la Kaaba, la religion matriarcale des bédouins résiste aux influences romaines, babyloniennes (Hu-Baal = Allah) et perses. Mais les 3 déesses abdiqueront face à la nouvelle religion judéo-babylonienne : l'islam.

Lire Origines de l’islam : ses racines païennes matriarcales – les 3 déesses de la Kaaba

Le mythe de la Rome antique christianisée

Le pape Sylvestre qui donna le baptême à Constantin apparaît sous les traits de Clément V, qui fut d'abord le pape du procès de l'Ordre du Temple. Les chevaliers templiers vénéraient la Vierge Noire Isis, bâtissaient des cathédrales en son nom, et semblent directement issus des ordres équestres antiques, déchus par l'empereur christianisé.

CONSTANTIN N'A JAMAIS ÉTÉ CHRÉTIEN : IVe siècle, Constantin fonde Constantinople, mais il ne se convertira jamais au christianisme, et ne transférera jamais les pouvoirs impériaux de Rome au pape. La donation de Constantin est effectivement un faux. L'Eglise n'est donc pas l'héritière légitime de l'empire romain. Ceci explique pourquoi la biographie de Constantin est un faux, copiée sur celle d'Auguste.

PAS D'EMPIRE CHRÉTIEN ANTIQUE : il n'y a jamais eut d'empereur romain chrétien, ni en occident (Rome), ni en orient (Constantinople). Il n'y a jamais eut de christianisation de l'empire. Le christianisme n'a jamais existé sous l'empire romain. Il est apparu plus tard. L'arc de Titus semble par contre attester l'existence de juifs à Jérusalem sous l'occupation romaine. A moins qu'il s'agisse d'un faux de la Renaissance...

LE DERNIER EMPEREUR : Théodose II semble être le dernier empereur romain réel (vestiges réels), même si la plus grande partie de sa vie est fictive.

La nouvelle Rome patricienne

LA GRANDE CATASTROPHE : une comète frôle la Terre et tue une grande partie de l'humanité. Nuits de plusieurs mois (hiver nucléaire?), famines, tremblements de terre, ras-de-marée, et épidémies interprétées comme la peste de Justinien au 6e siècle (qui n'a pas existé). C'est la chute de l'empire romain. Cette même « peste » sera dédoublée au moyen-âge avec la Peste Noire qui aurait ravagé l'Europe au 14e siècle (peut-être plus tôt, au 11-12e siècle ?). Entre les 2 pestes, la chronologie est fictive, les événements inventés ou décalés dans l'espace et dans le temps. Il se peut cependant que cette série de cataclysmes ai commencée sous Constantin, et que la plupart des empereurs suivants soient donc fictifs.

Lire De la conversion de Constantin à la chute de l’empire romain : l’impact d’un astéroïde ?

LE NOUVEL EMPIRE : les survivants veulent restaurer l'empire romain. Ils rénovent la religion impériale de Sol Invictus en écrasant celle d'Isis, et inventent alors Jésus Christ fils de la déesse devenue simple mortelle. La nouvelle religion impériale assimile les cultes païens locaux, dont il vole les symboles :

  • chrisme XP grec : porte bonheur,
  • poisson Ichtus : ère zodiacale ou poisson mangeur du phallus d'Osiris,
  • croix-roue-solaire : cadran astronomique. Exemple : la croix odiniste de Gosforth,
  • fleur de lys : déesse gauloise de l'aurore, ou Irminsul, l'arbre cosmique de la crucifixion d'Odin, ou foudre-vajra indo-aryen de Zeus-Marduk-Indra,
  • mandorles : amande formée par l'intersection de 2 arcs de cercle, représentant la vulve d'Isis d'où sort le christ Horus,
  • sigle IHS jésuite, Jésus Sauveur des Hommes, ou plutôt, Isis Sauveuse des Hommes,
  • tapisserie de Bayeux : un banquet d'Odin,
  • symboles d'apparat hérités de Babylone : mitre-poisson, pomme de pin, diverses roues, croix, et astres...

L'Eglise romaine transforme dieux et déesses en saintes et saints martyrs, et récupère les nombreuses fêtes païennes (Noël, Épiphanie, Toussaint...). Le nouvel empire romain catholique reprend les divisions administratives de l'empire antique (diocèses, vicaires, curies...), le pouvoir pontifical (pape), et fonde le droit canonique sur le droit romain antique. Comme autrefois, on baise la bague du pape comme on baisait la bague de l'empereur. L'aristocratie patricienne est maintenue, ainsi que la chevalerie équestre. Les savoirs antiques sont redécouverts "1000 ans" après : arts, philosophie, architecture, sciences, technologies...

Lire Décadence technologique du Moyen Âge, ou fiction historique ?

LA PAPAUTÉ D'AVIGNON et l'ABBAYE DE CLUNY : Rome est ensevelie sous la boue et ne sera déblayée qu'à la fin du 15e siècle (Renaissance-redécouverte de la culture antique). En attendant, les survivants fondent le nouvel empire romain catholique à Avignon, zone épargnée par la grande catastrophe. La colossale abbaye romaine de Cluny (Bourgogne) est le centre du rayonnement de la nouvelle religion judéo-romaine. Elle sera détruite pendant la révolution française pour effacer les preuves. Cluny est proche d'Autun (Augustodunum), la nouvelle capitale gallo-romaine des Eduens sous l'empereur Auguste. Dans cette ville s'installe une importante communauté judaïque (Esséniens ?), qui participera à l'élaboration de la nouvelle religion impériale. Celle-ci passera par de nombreux stades, volontairement oubliés aujourd'hui, avant d'aboutir au catholicisme connu. La région recèle de nombreuses basiliques gallo-romanes dédiées aux empereurs.

Source : Emile Mourey, historien dissident, BIBRACTE, GERGOVIE, ALÉSIA, la véritable histoire et localisation des anciennes métropoles gauloises.

Lire La Bible daterait-elle du XVe siècle ? Faux manuscrits antiques et brouillons incomplets

Le trou médiéval

1000 ANS FICTIFS : tous les empereurs et rois chrétiens sont fictifs, jusqu'à Saint Louis inclus. Philippe le bel sera le premier roi chrétien, qui œuvrera à la restauration de l'empire romain. Certains seront tirés de personnages réels : Clovis et Arthur christianiseront la Gaule et Britannia, et sont probablement des généraux romains issus des populations autochtones.

Lire Un vide archéologique de 1000 ans, monnaies falsifiées, roman-romain, dynasties fictives…

CIVILISATION GALLO-ROMANE = HAUT MOYEN-ÂGE : pendant presque un demi-millénaire, les citoyens gaulois et germains sont intégrés et assimilés à l'empire romain. Avec les acquis de la civilisation romaine, ils développent l'architecture romane, pour honorer leurs propres cultes païens très divers : odinisme-orphisme (crucifixion), cultes solaires (croix celtiques), animaux totems (bouc noir = Baphomet), esprits divers (déesses-serpent, dieux-cerfs), déesses-mères à l'enfant-messie (vierges noires Isis avec son fils Horus, culte romain de l'empereur-dieu-enfant), un proto-christianisme gnostique (isiaque) dont s'inspirera la Bible par la suite...

PAS DE RECONQUISTA : Il n'y a donc pas eut de reconquista, mais juste une première christianisation de l'Espagne, qui avait été colonisée par l'Islam après la chute de Rome. Les Wisigoths sont des citoyens germano-romains non chrétiens.

XIIIe siècle : la charnière temporelle

Il semble que la charnière entre l'histoire mythique et l'histoire réelle soit le 13e siècle : fin des croisades, essor du gothique, et de l'ordre templier... En supposant que les croisades aient réellement existé, combien sont réelles? Même les historiens orthodoxes ne sont pas unanimes sur le sujet.

Lire Tradition Gnostique des Templiers : féminin sacré, sagesse de la Vierge Noire, relique du culte d’Isis

TEMPLIERS et CIVILISATION GOTHIQUE : l'empire romain-germanique. Les templiers sont un ordre équestre issu de l'ancienne chevalerie romaine déchue par Constantin, le premier empereur "chrétien". Ils vénèrent la Vierge Noire (Isis-Artémis) et le Baphomet (totem du bouc noir). Leur religion est identique à celle des anciens basques matriarcaux. Comme eux, et pour les mêmes motifs, ils finiront sur les bûchers de l'Eglise (respectivement 14e et 17e siècles).

Lire Paganisme matriarcal basque : origines de la sorcellerie chez les derniers païens d’Europe

Avant et/ou après le grand chaos planétaire, les templiers financent la nouvelle civilisation gothique, c'est à dire, « l'empire romain-germanique ». Toutes ces cathédrales sont dédiées à Notre Dame Isis, et disposent d'une crypte utérine. Peut-être même a-t-il existé un clergé féminin (voir la légende de Jeanne la Papesse), voir une royauté matrilinéaire (sang royal utérin du Saint Graal). Cette période correspond à "l'âge d'or médiéval chrétien", où les femmes "chrétiennes" étaient effectivement émancipées, selon le droit maternel pré-aryen, proto-germain et proto-celtique...

Lire Saint Graal – Sang Royal Utérin ? Royautés matrilinéaires de l’Egypte à la Gaule d’Isis

EGLISES & CATHÉDRALES PAÏENNES : églises et cathédrales ne sont pas bâties sur mais dans des temples païens : elles sont païennes ! Les anciennes basiliques païennes gallo-romaines deviennent des "églises romanes". La sculpture romane est gauloise, l'architecture romaine, avec des reliquats païens germano-celtiques (animaux totems, divinités diverses...). Ces lieux de culte sont ensuite récupérés et christianisés : apports judaïques (messianisme), et enfin de la nouvelle religion impériale, le christianisme. La Bible a été écrite afin de réinterpréter une sculpture romane embarrassante, qui n'évoque pas les évangiles, mais des conceptions païennes (Isis + Osiris), l'histoire de Rome, et le messianisme judaïque. Le catholicisme reprend les symboles et les lieux païens, non pas pour assimiler les païens à la nouvelle religion impériale, mais pour cacher que les anciennes constructions dites chrétiennes sont en réalité païennes !!! Les cathédrales gothiques dédiées à Notre Dame Isis sont bâties par le nouvel empire romain-germanique templier isiaque.

Lire Eglises romanes chrétiennes ou temples gallo-romains isiaques ? Le secret des Vierges Noires

CHASSE AUX SORCIÈRES ET AUX HERETIQUES : EXTERMINER LA RÉSISTANCE (à partir du 14e siècle) : les "hérétiques" et les sorcières sont des païens, des disciples d'Isis, des témoins de la falsification de l'histoire chrétienne, et des résistants au Nouvel Empire Romain Catholique. Ils doivent être exterminés : templiers, cathares, basques, prêtresses des anciens cultes dianiques... Les bûchers ne sont allumés qu'à partir du 14e siècle, et seront les plus actifs pendant la Renaissance, grande période de la réécriture de l'histoire. La bibliothèque d'Alexandrie, qui contient les preuves de la chronologie réelle, est détruite, et ses archives probablement transférées dans les caves du Vatican. C'est peut-être aussi l'une des raisons pour lesquelles l'inquisition catholique a détruit la plupart des documents astronomiques (codex) maya et aztèques.

Lire La chasse aux sorcières, prêtresses d’Artémis : extermination du paganisme matriarcal par l’Eglise

PHILIPPE LE BEL et SAINT LOUIS (autour de 1300) : Philippe le Bel est peut-être un général romain survivant de la chute de Rome. Il s'invente un ancêtre chrétien mythique : Saint Louis est le grand héros des croisades. Il surtaxe tout ce qu'il peut pour rebâtir la Gaule détruite par le passage de la comète. C'est aussi pour voler leurs richesses qu'il fera condamner tous les templiers au bûcher. Il restaure enfin le système monétaire en émettant les premières pièces d'or depuis la chute de Rome (l'écu de Saint Louis).

SEULE LA DERNIÈRE CROISADE EST RÉELLE : Les fortifications franques dans le Levant n'attestent pas de croisades chrétiennes au moyen orient. Peut-être s'agit-il de fiefs consécutifs à la chute de Rome. En 2 siècles de guerres et pas moins de 9 croisades qui ont mobilisé toute l'Europe chrétienne, pas une seule monnaie de Richard-Cœur-de-Lion ou de Saint Louis pour commémorer ces hauts faits d'arme. Pas un seul arc de triomphe de ces héritiers de l'empire romain. Seule la dernière croisade, à la fin du 13e siècle, et sans le Saint Louis mythique, est peut-être réelle.

Hypothèse : Les croisades n'ont pas eut lieu 1000 ans après la mort supposée du Christ, mais peu de temps après son invention. Les fortifications occidentales en orient attestent d'une vaste opération militaire depuis Rome, pour restaurer et christianiser l'empire romain, en repoussant les concurrents musulmans. Lorsque ces derniers ont conquis l'ancienne ville judéo-romaine de Jérusalem, le nouvel empire romain judéo-chrétien invente la vie de Jésus là-bas, pour donner un prétexte à la reconquête de la ville. Le mythe des croisades permet de renforcer la toute nouvelle religion catholique, et permet de la positionner contre son grand concurrent : l'islam.

Le mythe byzantin

CHRISTIANISME ORTHODOXE : Comme tout l'empire romain, Constantinople ne sera christianisée qu'au 12-13e siècle lors des croisades, qui se heurteront au concurrent-conquérant musulman. Puis, le schisme religieux de "1054" aura lieu en même temps que la division de l'empire romain en empires d'occident et d'orient, en 395, en réalité au 13e siècle. Les zones de culture slave ne sont christianisées qu'à partir du 15e siècle (la Russie, puis les pays Baltes).

Autre hypothèse : Constantinople ne sera christianisée que sous l'occupation turc ottomane (1453) qui autorisait la liberté religieuse. Les églises byzantines ne datent pas d'avant, quand elles ne sont pas d'anciens temples païens reconvertis (Sainte Sophie). Les églises de liturgie grecque font sécession avec le pouvoir de la papauté romaine, et s'organisent en confédération des patriarcats orthodoxes, conformément à l'ancien partage de l'empire entre Rome et Constantinople. Le schisme d'orient, dit de 1054, se déroulera en réalité peu de temps après la prise de Constantinople par les turcs... peut-être en 1454 ?

L'EMPIRE BYZANTIN CHRÉTIEN MÉDIÉVAL N'A PAS EXISTE : après Théodose II, tous les souverains chrétiens byzantins sont fictifs (archives "trouvées" au 17e siècle). Pas un seul vestige militaire, pas une seule fortification, ni une seule arme byzantine (ni canons, ni casques, ni épées), après le 5e siècle et avant 1453, la prise de la capitale par les ottomans. L'empire maritime millénaire n'a laissé strictement aucun vestige naval : pas le moindre bateau ni matériel de navigation. L'ottoman Mehmet II réussit là où le turc Attila avait échoué, en conquérant une ville déserte, anéantie par plus d'un siècle de séismes et tsunamis... qui commencèrent sous Théodose II, le dernier empereur réel face aux Huns. L'empire byzantin chrétien médiéval a été inventé pour remplir l'énorme trou historique de 1000 ans qui sépare la chute de Rome de sa Renaissance.

Lire Archéologie – 5 tsunamis à Constantinople au 6e siècle. La cause de la fin de l’empire romain ?

CONSTANTINOPLE N’ÉTAIT PAS CHRÉTIENNE : Pas une seule croix (mis à part les faux neufs et intacts des ruines de la forteresse "turco-byzantine" de Yoros, et quelques rares poteries mal datées). Quand les turcs ont conquis la ville (1453), celle-ci venait d'être christianisée par les croisades, ou bien celle-ci vénérait encore Artémis d’Éphèse (en Turquie aussi), la version matriarcale pré-olympienne, la même à l'origine de Marseille, la Bonne Mère phocéenne. L'emblème de Constantinople était le sceau d'Artémis, le croissant et l'étoile, repris après par les conquérants ottomans. Le temple d’Artémis d’Éphèse, l'une des 7 merveilles du monde antique sera détruite 2 fois au 4e siècle, mais en réalité 1 seule fois, puis dédoublée par la réécriture de l'histoire : par les romains patriciens réels, puis par les byzantins chrétiens fictifs.

Lire Artémis d’Éphèse (Turquie), déesse anti-mariage des Amazones, et prototype de la Vierge Marie

La basilique Sainte Sophie a été bâtie sous l'ère ottomane ou peu avant, au XIV-XVe siècle juste avant les autres grandes mosquées (Mosquée Bleue), et non 1000 ans auparavant, et est probablement un ancien temple d'Artémis (Hagia Sophia = Sainte Sagesse). Lors de la conquête de la ville par les turcs, celle-ci était quasi-déserte, à cause de la grande catastrophe cosmique du 12-14e siècle. Donc la conquête a dû se passer au 14e siècle et non au 15e siècle. Le christianisme orthodoxe ne s'est donc développé qu'après, pendant l'occupation ottomane, où il y avait liberté de culte (ou peu de temps avant, lors d'une courte période de christianisation consécutive aux croisades).

Constantinople n'était pas chrétienne auparavant, pendant que le reste de l'empire romain était déjà en cours de christianisation. Puisque l'islam a été créé en même temps que le christianisme, les turcs auraient pu déjà être musulmans pendant la prise. Cependant, pas un seul trophée guerrier, pas une seule enluminure ottomane ne vient commémorer cet exploit militaire. Toutes les représentations contemporaines européennes semblent postérieures et mythiques.

JÉRUSALEM EST-ELLE CONSTANTINOPLE ? : La Jérusalem biblique a été inspirée de Constantinople, et le grand fleuve Jourdain est alors le détroit du Bosphore, et non la petite rivière de Jordanie. C'est ce qui pourrait expliquer le thème, fictif ou réel, de la quatrième croisade (1202 depuis Venise) à l'assaut de Constantinople, la véritable inspiration de Jérusalem. La quatrième croisade, à l'assaut de Constantinople et non de Jérusalem, aurait pu être une tentative, réussie ou non, par Rome de convertir la ville au christianisme, qui vénérait alors encore Artémis d'Ephèse, la Sainte Sagesse.

Sources :

  • Figolu

    Encore une fumisterie New age ! Pour mieux créer la confusion dans les esprits. Pour avoir un début de vérité, il faut commencer par le début !!! Au commencement était le verbe…

  • Age

    Perso j’adore l’heroïc-fantasy, mais pas quand l’auteur te met du « patriarcal » ou « matriarcal » à toutes les phrases, à toutes les sauces…

    « 1000 ANS FICTIFS : tous les empereurs et rois chrétiens sont fictifs, jusqu’à Saint Louis inclus. Philippe le bel sera le premier roi chrétien, qui œuvrera à la restauration de l’empire romain. » =>Tiens, curieux, c’est un peu la même démarche utilisée par les pédagogues cathophobes actuels : ne plus enseigner cette période, la nier …

    • Mouvement Matricien

      Si du ne comprends pas le matriarcat (droit maternel) et le patriarcat (droit paternel); tu es incapable de comprendre l’essence des religions, et les phénomènes de société actuels (sexe, famille, mariage…). Fallait suivre mes publications.

      Les pédagogues cathophobes actuels ne cherchent qu’à accomplir la 3e phase de l’humanité, qui d’après eux transcendera les ères matriarcale et patriarcale révolues. Il suffit juste de les consulter pour savoir précisément ce qu’ils ont en tête.

      De l’ère matriarcale au satanisme mondialiste ? L’OTO d’Aleister Crowley, la gnose de Théléma
      http://matricien.org/matriarcat-religion/illuminati-ovni/

  • tempoub

    Sur quelle historiographie se basent les récentistes pour établir leur version de l’Histoire ? C’est une approche intéressante de considérer que la plupart des artéfacts sont des faux et de proposer de ne plus baser l’Histoire sur des artéfacts (y compris les écrits), mais alors… On fait comment ? Du recoupement ? Je veux bien mais il y a des limites à la méthode… Le risque avec le recoupement c’est de trouver les déductions qui nous arrangent sans s’embarrasser d’avoir à trouver des preuves…

    Après, je sais pas, l’histoire des éons, tout ça… Enfin je veux bien ne pas faire confiance à l’histoire officielle, mais je vois pas pourquoi je ferai plus confiance à une version ésotérique de l’histoire, au prisme des templiers orientaux et cie… Pour moi, ce sont des délires mystiques plutôt qu’autre chose…

    Enfin, le coup des vikings et des romains en amérique, sincèrement, pourquoi pas… L’idée est même séduisante. Mais je vois difficilement pourquoi alors, les sud-américains qui avaient une grande culture et pratiquaient l’archivage écrit, n’en auraient pas laissé de trace, de ces curieux visiteurs, alors que dès que les européens ont débarqué, la nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre…

    Et puis, enfin, je sais pas… C’est un peu gros quand même, ça voudrait dire que « ceux » qui ont opéré les multiples falsifications avaient un but, un objectif commun, qu’il avaient des moyens de communiquer à longue distance, des archives pour se transmettre des informations entre générations ?

    • Mouvement Matricien

      l’article est suffisamment long et sourcé. justement, les justifications archéologiques sont indiquées en lien. on ne peut pas tout mettre. il suffit de cliquer et lire. justement, les artefacts archéologiques accréditent la these recentiste.
      les deductions qui arragent sont celle de l’histoire de l’eglise.
      l’oto est la loge dominante en occident.
      les vikings en amerique, c’est officiel, vous n etes pas à la page.
      qu’en savez vous qu’ils n ont pas laissé d’écrits sur les romains en amerique les amerindiens ?
      vous ne savez pas comment est etablie l’histoire a partir des chroniques…

      • tempoub

        Les Vikings, ce n’est pas tout à fait officiel, mais admettons, de toute façon, ils auraient débarqué en amérique du nord, de tradition orale, contrairement aux romains, qui auraient débarqué dans une amérique du sud, à la tradition écrite… Après effectivement, je n’en sais rien, si ils ont ou non laissé des traces écrites sur un éventuel débarquement romain… Mais mon problème c’est, pourquoi aurait-« on » voulu effacer ce passage de l’histoire ? Et pour tout le reste c’est pareil… Pour l’OTO, je sais pas, il me semble que si on prend leur croyance comme base afin d’établir une grille de lecture de l’histoire, on fait leur jeu, non ?

      • Mouvement Matricien

        pourquoi ? c’est expliqué en titre et des le debut ! vous ne savez pas lire ?
        l’oto ne fait qu’exposer les plans des elites.

      • tempoub

        Ah ! Je suis démasqué… J’avoue que je ne sais pas très bien lire… Il faut me comprendre, je ne fais pas partie de l’élite.

        Non mais c’est quoi votre délire dédaigneux, faut se calmer mon vieux. Vous êtes donc de ceux qui croient en un pauvre peuple ignare et vierge de toute vicissitude, versus une élite toute puissante qui les contrôlerait ? Bah, grand bien vous fasse.

        Un point me turlupine : donc, selon vous, l’OTO, qui ne ferait qu’exposer le plan des élites, pour reprendre vos dires, se fait « lanceur d’alerte », des gens à écouter, qui sont là pour nous porter la vérité ? C’est bien la substance de ce que vous racontez…?

      • tempoub

        Enfin grosso modo, vous les dénoncez, mais en parallèle, vous leur faites confiance et relayez leurs théories (ésotériques et farfelues). Soit, c’est noté. Merci de la précision, c’est bien ce qu’il me semblait.

      • Mouvement Matricien

        Questions incompréhensibles.

      • tempoub

        Ah ah. Bon, soit. Je ne comprends pas bien vos « réponses » non plus, mais j’ai bien compris votre posture en tous cas, c’est l’essentiel.

  • Le Teliko

    Il existe des dizaines de calendriers à travers le monde. Ils servent aux différents peuples à se repérer chronologiquement et débutent par un événement marquant. Naissance de Jésus ici, Hégire en islam etc… Si le calendrier grégorien que nous utilisons est erroné, il faut alors apporter la preuve au travers des autres calendriers qui doivent démontrer ce trou noir de 1000 ans.

    • tempoub

      Mais non, vous n’avez pas compris… Les calendriers sont faux, on ne peut donc pas compter dessus pour déduire le vrai ; c’est ça le but de la manœuvre, démontrer que tout est faux, on ne peut compter sur rien d’autre que sur la parole du bon prophète matricien récentiste…

      • Mouvement Matricien

        Au lieu de faire le sophiste, pourquoi ne pas tenter des démonter mes arguments ? Chiche ? Où est passé l’empire byzantin chrétien médiéval ?

      • tempoub

        Mais arrêtez votre char matricien, c’est vous qui venez présenter vos théories, à la base je suis ouvert et pose des questions, vous répondez par du dédain et de la condescendance… Moi j’ai rien à vous prouver, vous il semblerait que vous voudriez convaincre la terre entière de votre vérité. Ben vu les commentaires sur vos articles, on dirait que ça marche pas super… Après, peut être que tout le monde est trop stupide pour voir la lumière, peut être aussi que vous vous y prenez mal (c’est vraisemblable). Ou est passé l’empire byzantin chrétien ? Quelle question. Surement au même endroit que Lilith, Isis, Thor, Cristophe Colomb et Charles Martel… Allons bon de toute façon, j’ai pas de temps à perdre. Bonne continuation.

      • Age

        D’autant que l’église ne s’est jamais cachée de rien : elle a toujours parfaitement assumé ses axiomes et ses dogmes, et a toujours spécifié ce qu’elle rejetait. La preuve, elle admet que l’an 0 était une référence, que le chanoine qui a voulu calculer la naissance de JC s’est planté de quelques années, mais en réalité … tout le monde s’en branle : ça n’est qu’une date de référence.

        Mais bon, ce qui reste incompréhensible, c’est que les « matriciens-récentistes » balayent tout ce qui les dérange d' »écrits officiels » d’un revers de « de toute façon il y a des fakes », mais dans ce cas ça devrait les conduire a rejeter en bloc TOUS les écrits … si « les cathos ont tout falsifié », alors on pourrait tout aussi bien en déduire que les écrits antiques sur les fameuses éclipses de Thucydide ou de Ptolémée sont des fakes aussi, ruinant ainsi la base « forte » de l’argumentation « récentiste » …
        Pour quelle raison ne portent-ils pas ce doute sur tout ou partie de l’écrit sur lequel il s’appuient ? quels sont leurs critères ? pile ou face ? poker ? ça reste mystérieux…

        En outre, le coup de la météorite pour la peste justinienne ne tient pas debout une seule seconde : cette peste a frappé en plusieurs vagues, sur environs 300 ans (~451 au moyen orient , et après avoir fait un tour vers l’auvergne, puis dernières manifestations vers 750 en Palestine et 767 à Naples), et son tracé a tendance a suivre les routes de commerce… ça ferait une météorite très civilisée, pour le coup …

        Au passage, si l’église avait voulu se faire bien voir, elle aurait peut être pas pris comme « age d’or » une époque où il y a une telle mortalité sur un temps aussi long… enfin je dis ça je dis rien …

    • Mouvement Matricien

      Et bien justement ! Des calendriers différents, des noms différents ? Comment faites vous les correspondances ? Tout est affaire d’interprétation, ce qui fut le travail des jésuites lorsqu’ils compilèrent toutes les chroniques du monde sur la chronologie vaticane. Et les corrélations entre calendriers sont rarissimes. Le problème c’est que vous ne savez pas comment est écrite l’histoire à partir des documents historiques : une interprétation dogmatique.

      • BebAirmax

        Tout cela est tres interessant. Cependant votre opposition patriarcat matriarcat n a aucun sens et revele au dela des veritė que vous brandissez fierement, la pastille qu on vous a fait gobber avec, qui vous le remarquez et bien actuelle et utile a ce que vous appelez decadence mais que les travailleurs connaissent sous le nom de cadence bizzarement. Voyez vous, l histoire et les vestiges sont modelables il est vrai. Mais la vie a ses lois logiques et immuable dans ses phases constructives comme ses phases destructrices (decadente). De plus il faut distinguer groupe matriarcal patrifilaire (catholicisme), des groupes patriarcal matrifilaire (judaisme). Il ne faut pas confondre egalement le Christianisme et son histoire en egypte ou en europe, avec son culte d isis zeus apolon lucifer et michael (quenelle universelle) et l invention judeo babyloniene avec son lexos de bethleem devenu joshua de nazareth.

  • Astron

    (Se servir du récentisme pour appuyer une idéologie fumeuse n’est pas très sérieux, surtout quand celle-ci redéfinie totalement l’Histoire sur ces propres fantasmes….) Pour plus de sérieux et de témoignages concret de l’art Byzantin – fresques : http://www.lankaart.org/article-31118862.html

    Pour Sainte Sophie visite guidée https://www.youtube.com/watch?v=TkMZ0LVhbSk

    Le bâtiment de plan centré en croix grecques offre un volume intérieur immense. Construite vraisemblablement en seulement 5 ans (?) (532-537), la structure de la basilique est une véritable prouesse technique, témoignage d’une très grande maîtrise de la part des architectes.
    Le dôme central est d’un diamètre de 31,25 m. et d’une hauteur de 55 m. moins grande que celle du Panthéon à Rome qui servit d’exemple.
    http://www.lankaart.org/article-33383426.html

    Il est vraisemblable que Byzance est jouée un rôle capital dans l’Histoire Antique et Médiévale, sous évaluée par L’historiographie actuelle, carrefour stratégique du Bosphore entre Mer Noire et Méditerranée, et les échanges entre le commerce d’Europe, d’Orient et le contrôle de l’Afrique, Byzance fût probablement une grande capitale politique. Les réseaux commerciaux étant très bien structurées à cette époque et essentielles, entre les ports et villes-colonies de la Méditerranée. « Mare nostrum ». (la ville de Rome n’eut certainement jamais cette position stratégique dominante, géographique et commerciale.).

    • BebAirmax

      Et a moins que la zone du bosphore soit en ebulition ou hautement radioactive. Je vois pas la zone desertee ne seraice que 10 jours pres le passage du premier etre humain. Reste plus qu a trouver des restes de cataclysme nucleaire dans les strats sous byzance.

      • Mouvement Matricien

        @ BEBAIRMAX : encore faudrait-il que vous compreniez ce qu’est le matriarcat (droit maternel) et le patriarcat (droit paternel), des notions de droits familial dont vous n’avez aucune connaissance semble-t-il.
        Les traces de la catastrophes à Byzance sont là et officielles, il suffit juste de cliquer sur les liens et se donner la peine de lire.

    • Mouvement Matricien

      @ bebairmax : la mauvaise foi ! Faut lire le contenu et pas seulement les titres, et même cliquer sur les liens 😉
      Quelques fresques à Ste Sophie, que j’ai visité, ne font pas un empire millénaire maritime, qui n’a laissé ni arme ni flotte navale…
      Vous faites fi de l’argumentation récentiste que vous n’avez semble-t-il pas lu. Sainte Sophie n’est matériellement pas plus âgée que la Mosquée Bleue juste en face. Vous ne faites que répéter vos cours consensuels académiques que vous croyez comme parole d’Evangile (et moi aussi 😉 ).
      Si Byzance fut si importante au moyen âge, elle aurait dû laisser bien plus de vestiges, pour l’occasion quasi inexistants.

      • Astron

        Je vous trouve quant à vous trop catégorique pour avoir un échange, sans controverse et à sens unique….

        J’ai lu des ouvrages récentistes et je suis très intéressé par le sujet, ne remettant pas en cause justement le récentisme, mais votre acharnement à vouloir plaquer vos idées (chacun ces opinions!), sur des « faits historiques » (certifiés ou non.), sans prendre le soin de les relativiser un peu.
        Pas plus que l’Histoire « officielle », vous n’avancez de preuves et des sources sérieuses concernant le matriarcat médiéval.
        (La croyance en la vierge Marie, par exemple, très répandue au moyen-age, ne signifie pas que la structure sociale de la société de l’époque, ne fût matriarcale!),

        De plus, vous rejetez en revanche les sources concrètes qui vous dérangent, n’amenant (et ceci est très fort!), aucunes preuves scientifiques, de « vos » datations.

        La rareté des artéfacts de la société Byzantine, est commune à bien d’autres civilisations antiques, comme les Étrusques, ou les Mycéniens, et ce comparée à la profusion des restes de la civilisation grecque de ces mêmes périodes, et cela ne remet point en cause leurs hégémonies ou leurs immenses splendeurs.

        Ce que j’ai voulu démontrer simplement, c’est qu’une ville (hautement fortifié, tiens donc! Rome l’était-elle autant?) et aussi bien située géographiquement, qui à le contrôle sur le Bosphore, (carrefour de toutes les voies terrestres et maritimes entre L’Europe et et L’Asie) puisse tomber pendant 1000 ans dans l’oubli, sans occupation politique ou militaire!
        Mais, hélas, je ne vais pas vous faire une leçon de géo-stratégique politique et économique du bassin Méditerranéen! et puis semble t-il, pour vous cela serait trop académique! 🙂

        La Méditerranée, est parcourue par plusieurs lignes de fractures géologiques, et des plaques tectoniques très instables, et bien, sur une longue période ceci est tout à fait cohérent, que des villes et des bâtiments ont été submergés ou engloutis.

        D’ailleurs, je vous donne ici un petit exemple de découverte Byzantine récente, (vous allez encore réfuter la datation! 😉 ), sous les eaux, à l’est de la Turquie, (mais cela ne risque fort de vous intéresser, tellement sûr de votre propre lecture de l’Histoire et de ses événements, sans prendre la peine, de prêter attention à l’avis des autres!
        L’Histoire ne reste que subjective, par manque de preuves et il serait bon que vous puissiez vous ouvrir à la discussion plutôt qu’a créer des querelles Byzantines (!)
        (Je précise également que Byzance était certainement une fédération de peuples et de tribus vassalisés, il n’est pas surprenant, que très peu de traces et de navires de styles « purement » Byzantins ne soit encore retrouvés.).
        http://decouvertes-archeologiques.blogspot.fr/2014/02/les-vestiges-dune-basilique-byzantine.html

        Avec ce petit commentaire, je ne remets pas en cause votre immense travail, que j’ai pu constaté en me rendant sur votre site, et je tenais à préciser que je n’ai aucune animosité contre vous, je vous félicite au contraire pour vos efforts de recherches, et votre travail accompli 🙂

        – « Les restes de cette église sont similaires à celles d’Hagia Sophia à Iznik. C’est pourquoi nous avons estimé qu’elle avait été construite au cinquième siècle de notre ère. Il y a beaucoup de pierres brutes sur le site: « cela montre que ce que la structure s’est effondrée. Iznik a connu de nombreux tremblements de terre qui ont détruit ses bâtiments. Le plus connue est celui qui s’est produit en 740 après JC. Les premières observations montrent que la structure s’est effondrée au cours de ce tremblement de terre et que la côté a été submergée. L’église n’a pas été reconstruite par la suite. »

      • Astron

        *Erratum – l’ancienne basilique qui été découvert se situe à « l’ouest » de la Turquie, à environ 20 mètres de la rive du lac Iznik près de la ville de Bursa..

      • Mouvement Matricien

        @ ASTRON : mes justifications sont dans les liens indiqués. Il faut avoir le courage de cliquer et l’honnêteté de lire. On ne peut pas tout mettre dans un article déjà fort long !

        Pour le matriarcat médiéval, je me base sur le fait que le christianisme est l’inversion du culte d’Isis de la fin de l’empire romain, qui est un culte matriarcal (je le démontre). Cela est corroboré par les nombreuses chasses aux sorcières (que je démontre aussi).

        Les étrusques ? Pas ou peu d’artefacts archéologiques ? Vous ne mettez jamais les pieds au musée ? Il y a eut une expo temporaire récemment à Paris. A quand une expo archéologique sur la civilisation byzantine ? On peut toujours attendre… Idem pour les Mycéniens, mettez les pieds à Mycènes ! Il n’y a pas de telles fortifications byzanrtines. Vos arguments sont ridicules.

        Oui vous avez raison, conformément à ce qu’affirme wikipédia, le phare d’Alexandrie a été rasée par plus de 1000 ans de séismes et tsunami, de 300 à 1300…

        On n’a retrouvé AUCUN navire byzantin médiéval. Etrange pour un empire maritime millénaire !
        Cette église de 740 est elle bien une église ?

  • NicoEtClara

    Question à l’auteur:
    La nouvelle chronologie a dans un premier temps été mise en avant par Monsieur Fomenko. Celui-ci pense que la Jérusalem Antique n’est pas la Jérusalem que nous connaissons aujourd’hui, mais aurait été Constantinople. Il serait donc peu probable que la ville n’ait pas été Christianisée avant. Comment parvenez vous à une lecture aussi différente du Professeur Fomenko?
    Celui-ci parle également d’une sorte de Christianisme originel dans les premier de l’humanité, votre point de vu?
    Merci

    • Mouvement Matricien

      Non, le récentisme n’est pas une invention de Fomenko. Il a eut de nombreux prédecesseurs
      Nous n’avons effectivement pas les mêmes thèses. Fomenko n’est pas la seule école récentiste.
      Et bien tout simplement par l’archéologie : il n’y a quasiment pas de traces fiables de christianisme avant les ottomans. Tout au plus une courte christianisation (depuis les croisades ?), mais point d’empire maritime millénaire chrétien.
      Il est plus probable que la Bible, écrite à partir du 12e siècle, se soit inspiré de Constantinople pour raconter la Jérusalem de la crucifixion.
      Mais cela ne reflète aucune réalité historique. Si Jésus est une fiction, inventée tardivement (12e siècle) dans le cadre géographique de Constantinople, alors il n’y a aucune raison que la ville ai été christianisée auparavant.
      Il n’y a pas de christianisme originel à l’origine de toutes les religions.
      Il y a un culte matriarcal à l’origine des 3 religions abrahamiques : les Mystères d’Isis.

      • NicoEtClara

        Est-il possible de trouver une Chronologie récentiste histoire de pouvoir mieux appréhender les événements?

      • Astron

        « ll n’y a pas de christianisme originel à l’origine de toutes les religions » : cette affirmation est Fausse! Les écrits gnostiques pré-chrétiens sont légion!

        – « La bibliothèque de Nag Hammadi »

        De très anciens codex sont authentiques et datent du IIième et IIième siècles de notre ère, contenant des évangiles apocryphes..
        Bien sûr, les formes définitives de la « vulgate » catholique, n’a été définie par les principaux conciles, que bien plus tard, et de ce fait, ces très anciens évangiles gnostiques n’ont été jugés qu’a posteriori « apocryphes », prouvant de manière évidente et définitive, la foisonnante diversité des mouvements de pensées et de croyances, ainsi que les conflits et les controverses qu’ils ont dût suscité en leurs temps, au seing des différentes communautés proto-chrétiennes.

        La bibliothèque de Nag Hammadi en est un exemple de taille, puisqu’elle contient nombres d’écrits antiques, dont l’Évangile selon Thomas, dont la bibliothèque contient le seul exemplaire complet connu.

        – « La bibliothèque de Nag Hammadi est un ensemble de treize codex de papyrus reliés en cuir, du milieu du IVe siècle. Retrouvés en 1945 dans la ville de Nag Hammadi au nord-ouest de Louxor par des paysans égyptiens, Ces codex (les plus anciens connus), contiennent une cinquantaine de traités en copte, traductions de textes écrits initialement en grec ancien. Ils datent vraisemblablement du IIe siècle au IIIe siècle. La majorité sont des écrits dits gnostiques, mais on trouve également trois textes de la tradition hermétique, dans la lignée du Corpus Hermeticum, et une traduction partielle de La République de Platon. La plupart de ces textes n’étaient pas connus par ailleurs, ou seulement de façon fragmentaire. »
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Biblioth%C3%A8que_de_Nag_Hammadi

         » Ecrits gnostiques et croyances proto-chrétiennes, de la bibliothèque de Nag Hammadi » – https://www.youtube.com/watch?v=ZsM6JE5Go2g

      • Mouvement Matricien

        @ ASTRON : les écris gnostiques ne sont pas pré chrétiens mais chrétiens. Ceux de Nag Hammadi sont chrétiens.

    • BebAirmax

      Vous vous meprennez sur ma connaissance du rėcentisme, il est vrai que je ne suis pas expert en matriarcat et patriarcat mais je sais que votre approche du sujet et laïque au sens religieux du terme et que votre sens de la deduction manque furieusement de sens pratique.

  • 29Balzac92

    Le genre d’articles pour lesquelles je ne viens plus sur Metatv…

    Tout ceux du même auteur sont tout autant ridicules…

    • Mouvement Matricien

      Le ridicule est celui qui n’a pas d’arguments.

  • Kshatriya

    Quand allez-vous arrêter de publier des ramassis d’immondices, clairement antichrétien ! Cessez de faire de la publicité à des gens qui n’ont rien à voir avec le combat.

    Ça devient n’importe quoi, ce site…

    • Mouvement Matricien

      Parce que tu crois que le combat c’est de restaurer l’empire catholique romain ?
      Tu connais mal la société chrétienne d’antan.
      D’ailleurs tu connais mal la société aryenne non plus. Tu devrais aller passer tes vacances au Rajasthan pour goûter aux saveurs d’une société de castes… référence à ton pseudo.

  • Kshatriya

    L’auteur est au courant qu’en France, il reste des descendants issus de la noblesse guerrière, de l’histoire de leur pays et du reste de l’Europe, qui prouve que ses fadaises sont le fruit, soit de son imagination, soit une énième propagande anti chrétienne et anti française. Quelles sont les origines de ce monsieur, je vais aller lui dire que l’histoire de « son » pays est un mensonge…

    Franchement, c’est pas de la résistance que de publier ce genre de conneries, sans compter que toutes les questions posés à l’auteur dans les commentaires, ce dernier répond avec dédain, sans une once de preuve. Laisser ce genre de gauchiste à Arte…